Thursday, August 3, 2017

Actions et réactions : essayer d'avoir raison ou agir avec bonté ?

Conflit au travail

Ça arrive à tout le monde de regretter d'avoir dit certaines choses et / ou d'avoir poser certains gestes en moments de stress ou de conflits.

En tant que psychologue et coach, des clients me consultent régulièrement pour avoir des conseils sur comment mieux gérer leurs relations interpersonnelles et cela autant sur les plans personnel que professionnel. Plusieurs se sentent dépassés et disent mal réagir lorsque stressés ou confrontés à des arguments ou conflits. Je remarque que plus souvent qu'autrement mes clients avouent que leurs réactions lors de telles situations interpersonnelles sont émotives et / ou impulsives et ne facilitent pas nécessairement la résolution du problème. Malheureusement pour certains, même pour plusieurs, démontrer qu'ils ont raison (et que l'autre partie a tort) devient leur objectif (consciemment ou inconsciemment) lors de tels échanges interpersonnels. Ceci amène à perdre de vue que l'objectif ultime est plutôt d'établir des relations interpersonnelles qui nous permettent de vivre une vie personnelle et professionnelle plus satisfaisante, positive et productive. Adopter un style interpersonnel trop rigide ou encore trop imprévisible ou évitant lors de telles situations mène plutôt à augmenter le niveau de tension, frustration, méfiance et insatisfaction sur le plan interpersonnel et cela affecte directement notre capacité de bien fonctionner et d'être productif.

Je rencontre souvent des clients qui me confient êtres stressés, déçus, tristes et frustrés par leur incapacité de régler leurs désaccords dans leur vie de couple. Cette incapacité affecte négativement leur vie de couple et peut contribuer à une rupture relationnelle à la longue. De même, certain de mes clients éprouvent des difficultés interpersonnelles au travail (avec leurs collègues et / ou leur supérieur) qui nuisent énormément à leur succès professionnel et à leur habilité à maintenir un emploi.

Quoiqu'une communication inadéquate et un style interpersonnel trop rigide / instable soient à la source de plusieurs des problèmes de couple et de tension / conflits au travail, il est important de préciser que trop souvent le comportement des gens est grandement affecté par les pensées, paroles et actions des autres. Il est important de prendre conscience que notre comportement doit, autant que possible, être aligné avec nos valeurs principales de vie; au lieu d'être réactionnel aux comportements des autres. Il est clé de faire preuve d'empathie dans nos échanges interpersonnels. De plus, si vous considérer que les actions d'un autre envers vous reflètent souvent l'état de leur propre relation avec eux-mêmes plutôt qu'une affirmation à propos de votre valeur en tant qu'individu, il sera plus facile pour vous, avec le temps, de moins ou ne plus réagir de façon émotive. Nos communications et relations interpersonnelles seront ainsi plus prévisibles, moins réactives et reflèteront nos valeurs clés même quand nous sommes en désaccord avec les propos ou actions de notre partenaire de vie ou nos collègues / patron.

Je demande souvent à mes clients de considérer l'avantage d'agir avec bonté et empathie plutôt que d'essayer d'avoir raison, à tout prix, lors de leurs échanges interpersonnels tendus. Souvent, ils réalisent qu'ils mettent de côté cette valeur importante afin d'essayer de ressortir ‘gagnant' d'un désaccord. Ils réalisent également qu'à la longue, ils sont rarement réellement gagnants à essayer à tout prix d'avoir raison. Certains de mes clients remarquent que leur tendance, parfois incontrôlable, les a mené à blesser émotionnellement et repousser leur partenaire de vie ou un collègue de travail; alors que cela n'était pas vraiment leur intention. Si leurs réactions sont plutôt alignées avec la valeur d'agir avec bonté, ils ressortiraient réellement gagnants à la longue; et cela même si l'autre partie ne priorise pas cette même valeur. Plusieurs sages provenant de différentes religions ont d'ailleurs noté que le monde a plus besoin de gens qui agissent avec bonté que des gens qui ont raison. Il est important cependant de souligner que quoique les désaccords, arguments et conflits fassent parties de notre vie, ils doivent êtres menés dans le respect et sans atteinte au bien-être physique et psychologique des parties impliquées.

En essayant de comprendre pourquoi certains individus ont une tendance plus accentuée de défendre leurs points de vues, propos et actions, j'ai remarqué dans les cas plus extrêmes la présence d'une rigidité interpersonnelle (parfois même d'un trouble de la personnalité), d'une instabilité émotive, de méfiance et souvent d'un manque de confiance accompagné par une peur du rejet. Cette tendance affecte souvent ces individus dans la plupart de leurs échanges interpersonnels, autant dans leur vie personnelle que professionnelle. Au travail, ils sont souvent identifiés par leurs gestionnaires en tant qu'employés difficiles à gérer qui grugent énormément de temps de leurs gestionnaires et qui travaillent moins bien en équipe. Plusieurs gestionnaires se sentent d'ailleurs dépassés dans de telles situations et sollicitent l'aide de coachs / psychologues spécialisés afin de trouver des solutions (ex. : coaching du gestionnaire et / ou de l'employé). De même, leur rigidité interpersonnelle affecte souvent leur vie de couple et augmente le risque de rupture relationnelle. Les aider à reconnaître les impacts négatifs de leurs styles interpersonnels et à adopter des pensées et actions qui favorisent de meilleurs échanges et communications devient souvent l'objectif principal de thérapie / coaching. Le succès de telles interventions dépend énormément du degré auquel l'individu reconnaît le problème (introspection) et désire réellement changer. Souvent leur résistance au changement est accentuée par une méfiance et une crainte de reconnaître qu'ils doivent améliorer leurs habiletés interpersonnelles. Ils ont souvent peur de représailles sur leur emploi ou cheminement de carrière et / ou d'impacts négatifs sur leur vie de couple / familiale. Malheureusement, ne pas accepter une telle démarche va souvent avoir des impacts encore plus négatifs.

En somme, la plupart des gens rencontrent certains défis sur le plan interpersonnel surtout en situation de stress, tension ou conflits. Il est important de ne pas laisser l'autre personne grandement influencer et dicter nos réactions. Nos réactions se doivent d'êtres alignées avec nos valeurs et objectifs ultimes (à court et long terme). Je vous encourage d'essayer plus souvent d'agir avec empathie et bonté plutôt que d'investir de l'effort afin de démontrer que vous avez raison ou que l'autre personne à tort. Si vous constatez que vous avez un style interpersonnel extrêmement rigide ou encore volatile, il serait bénéfique de consulter un psychologue ou coach qui se spécialise avec cela. Enfin, n'oubliez pas qu'essayer de s'améliorer en tant qu'individu est un objectif noble à avoir.

Dr. Yaniv Benzimra,
Psychologue et Coach en Gestion
Psychologues Consultants Y2

S.V.P. contactez le Dr. Yaniv M. Benzimra par téléphone au 819-777-7744 poste 248 ou par courriel à l'adresse yaniv.benzimra@y2cp.com pour plus d'informations.

Apprenez-en plusContactez-nous

No comments :